La communauté internationale ne tolérera pas l’avènement d’une troisième transition en Centrafrique 19/10/2014 Le Forum des diplomates Africains en RCA condamne les actes ignobles dans la ville de Bangui 18/10/2014 Le sous chef d’Etat Major le Lieutenant Colonel Désiré Bonaventure Bakossa demande à ses frères d’armes de regagner les casernes. 17/10/2014 Le Ministre de la Communication, M. Victor Waké, dément une prétendue censure du Président du CNT 17/10/2014 Le Président du Conseil National de Transition, Ferdinand Alexandre Nguendet décide de mettre en place une Commission d’Enquêtes Parlementaires chargée de faire la lumière sur la gestion du don angolais 17/10/2014 Le Premier Ministre Mahamat Kamoun soutient que le don angolais querellé est utilisé à bon escient 17/10/2014 Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies, le Général Babacar Gaye interpelle les centrafricains à prendre conscience de la crise afin de sauver le pire 16/10/2014  Condoléances du gouvernement centrafricain aux deux vaillants soldats des casques bleu tombés sur le champ d’honneur 13/10/2014 Le ministre du Travail, de la Sécurité sociale et de l’Emploi, Gaston Mackouzangba qualifie la demande de démission du Chef d’Etat de la transition d’un coup de force 11/10/2014 Le PUR recommande une enquête internationale autour de la gestion du don angolais 08/10/2014
     

Centrafrique : Vers la mise en place du Forum national des Responsables Editoriaux des Médias de l’Afrique Centrale

Bangui 02 Nov. (ACAP)- Le représentant du Ministre de la communication, Guy Tampon a ouvert les travaux de la journée de réflexion sur les questions d’éthique au sein de la presse écrite et de la restitution des conclusions du Forum des Responsables Editoriaux des Médias de l’Afrique Centrale (FREMAC), le samedi 29 octobre 2011 à Bangui



L’enjeu de cet atelier de restitution est de réfléchir sur les voies et moyens pour assurer la formation  des journalistes de Centrafrique et de la sous-région d’Afrique Centrale et également mettre en place un bureau national du FREMAC tel que recommandé par les assises de N’djamena.
 
Le Chargé de mission au ministère de la communication, Guy Tampon a expliqué aux participants que : « cet atelier est pour eux une occasion qui leur permet d’approfondir l’ensemble des questions inhérentes à l’opérationnalité du travail qui doit se faire dans les différents domaines des médias dans notre pays en général et dans les médias privés en particulier et essentiellement dans les entités faisant parties du GEPPIC ».
 
« Votre  sens de responsabilité est donc interpelé et mis à contribution pour pouvoir mieux analyser les différentes questions qui seront soulevées et présentées lors de cette restitution par rapport aux communications qui vont être déroulées » a-t-il  ajouté.
 
Il a fais appel à leur sens de responsabilité, de patriotisme et de civisme pour pouvoir tirés les leçons de cet atelier et également faire des projections pour l’avenir.
 
Le représentant du bureau du FREMAC, Bruce Djim-Adjim Ouaye, venu à Bangui pour la circonstance a expliqué au représentant du ministre que : « en  vous impliquant dans l’organisation de la présent  assise, vous venez de poser  un acte qui fera date, car dès aujourd’hui, la RCA confirme son adhésion au grand  Forum des Médias de l’Afrique »
 
Il a fait savoir que : « à N’djamena, tous les participants au Forum du 25 au 27 juillet 2011, ont reconnu qu’il y a  des progrès remarquables qui ont été accomplis en  Afrique Centrale dans le domaine des lois portant sur la liberté de la communication. La RCA  à l’instar des autres pays de la sous-région s’est dotée de textes règlementant la liberté de la communication, ce qui est  en faveur des professionnels des médias ».
 
Cependant il a constaté que dans la sous-région, il existe  de grandes faiblesses, liées à l’environnement économique des médias, ce qui, en de nombreux cas, constitue un énorme frein au développement de l’entreprise de la presse, ouvrant par conséquent la porte à certaines pratiques qui sont contraires à la déontologie et à l’éthique de cette noble profession.
 
Selon lui, il en va de soi, que pour permettre aux médias de l’Afrique Centrale de s’impliquer valablement dans le traitement des dossiers d’intégration sous-régionale, il va falloir que des Etats acceptent de mettre à leur disposition, l’ensemble du dispositif d’accompagnement financier et juridique, dont ils ont besoin, pour arriver  au diapason des autres entreprises de presse du continent.
 
Bruce Djim-Adjim Ouaye a aussi expliqué qu’en Centrafrique : « les formats des journaux mise en vente sur le marché suffisent à attester qu’il y a un grand travail à faire en terme d’appui aux médias.
 
« Ainsi, autant  les médias ont l’obligation de travailler au respect de la déontologie et  de l’éthique de la presse, autant  les pouvoirs publics sont priés de  leur apporter l’appui sans lequel, il leur est impossible de s’épanouir aussi bien sur les plans financiers, matériels que moral »  a-t-il conclu.
 
Rappelons que dans la déclaration de N’djamena, il est demandé de créer au plan national des démembrements du Forum.
 

Jeudi 3 Novembre 2011
Etienne Vikoma/ACAP

Dans nos blogs

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine


Partagez-nous sur