Le Président du Haut Conseil de Communication de Transition, José Rihard Pouambi suspend la parution de vingt journaux et station en ligne 30/01/2015 Les forces irrégulières ont contribué à la baisse du niveau des recettes douanières, selon la directrice générale Rachel Ngakola 27/01/2015 Le bilan de l’an I de Catherine Samba Panza est à la hauteur de ses possibilités 27/01/2015 Le ministre Nicaise Karnou Samedi   s’insurge contre  les enlèvements et séquestrations imputables aux hommes armés 27/01/2015 La Présidente de Transition, Catherine Samba-Panza lance les travaux THIMO dans le 6ème arrondissement de Bangui 23/01/2015 Le Directeur de cabinet au ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, M. Marcelin Kongbowali exhorte les partenaires à soutenir le programme FBR 22/01/2015 Le gouvernement centrafricain condamne la prise en otage des sujets étrangers  par des antibalaka et met en garde Patrice Edouard Ngaïssona 21/01/2015 Le ministre de la Communication, Victor Waké, demande aux protagonistes du Groupement des Editeurs de Presse Privée Indépendante de Centrafrique de se rassembler au sein d’une seule organisation 20/01/2015 Le Président de l’Action Républicaine pour le Progrès (ARP), Gaston  Mackouzangba favorable à la justice et la réparation des crimes de la crise centrafricaine 19/01/2015 Le Premier ministre, Mahamat Kamoun plaide auprès des partenaires de développement de la RCA pour le financement des élections et l’appui budgétaires pour l’exercice 2015 19/01/2015
     

Le respect de la diversité culturelle est facteur de la paix

Bangui 20 mars (ACAP) – une conférence débat s’est tenue le 20 mars 2010 à Bangui, à l’intention des élèves et étudiants, organisée à l’occasion de la journée de la francophonie, cette conférence a pour thème « la diversité culturelle au service de la paix »



Le respect de la diversité culturelle est facteur de la paix
Selon M. Kiticki kouamba, modérateur du débat, le but de cette conférence est d’amener la jeunesse centrafricaine à privilégier la paix en dépit de leur diversité culturelle et linguistique.

« Le respect de la diversité culturelle est un facteur de la paix. Durant la caravane nous avons croisé plusieurs populations avec des différentes cultures mais tous sont des Centrafricains », a relevé monsieur Emile Djapou, président de l’Alliance française de Bangui, intervenant à cette conférence débat.

M. Etienne Nardould, directeur de l’Alliance française de Bangui, a pour sa part fait l’historique de la diversité linguistique qui selon le mythe de Babel est une malédiction de Dieu. Pour le peuple actuel, elle est un instrument d’unité, de paix et de développement.

En réponse aux élèves, il a souligné que « ce qui pose problème, c’est de ne pas posséder plusieurs langues comme instrument de communication, aussi une langue a besoin d’avoir une utilité sociale pour se développer, d’où la promotion de la langue française ».

Pour Mme Marie Justine Mamba Ibingui, Professeur assistante au département de géographie à l’Université de Bangui, l’Organisation Internationale de la Francophonie, (OIF) a pour mission de promouvoir la langue française, la culture, la paix, la démocratie et le Droit de l’Homme ainsi que l’éducation, la formation et l’enseignement.

« Etant vulnérables dans l’espace de la prise de décision, la francophonie contribue à l’épanouissement de la femme, en appuyant l’association des femmes juristes, dans leur compagne de sensibilisation », « Pour les jeunes, la création de trois centres de jeunes sont en cours dans les provinces », a-t-elle fait savoir.

Signalons que cette conférence a regroupé une cinquantaine d’élèves et étudiants, aussi cette occasion leur a permis de savoir que Katambour situé dans la préfecture Haut Mbomou dans l’Est de la République Centrafricaine est le centre de l’Afrique et c’est là que la caravane de la francophonie a débutée.

Dimanche 21 Mars 2010
V. Bero/ACAP

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine


Partagez-nous sur